lundi 19 février 2018

Chatangram

Chatangram n'est pas seulement un album qui raconte l'histoire d'un petit bonhomme à qui on offre un tangram, c'est aussi un livre d'activité puisqu'à la dernière page,   on trouve un vrai puzzle en carton pour réaliser les modèles qu'on rencontre au fil de l'histoire.

Mais qu'est-ce qu'un tangram? 

C'est un jeu d'origine chinoise qui utilise sept pièces comprenant cinq triangles, un carré et un parallélogramme. On ignore sa date exacte de création mais il semblerait remonter à la fin de l'Antiquité. Une légende raconte qu'un nommé Tan aurait laissé tomber un carreau qui se serait brisé en sept morceaux. C'est en essayant de le reconstituer qu'il se serait rendu compte de la multiplicité des figures qu'il pouvait concevoir avec les pièces.






Mon tangram des animaux
d'Anthony Marras
Langue au chat
2015.



Ce jeu n'était pas une découverte à la maison puisqu'il y a deux ans, on avait déjà testé ce jeu grâce à un livre d'activité qui présentait dix-huit modèles d'animaux à réaliser. Cela avait été dans l'ensemble très  concluant. 






Chatangram est donc arrivé à la maison. On y aime les chats et la couverture a tout de suite captivé mon petit schtroumpf. Il n'y a pas beaucoup de texte. Cela lui permet d'être progressivement autonome dans la lecture quand il joue tout seul avec le livre et construit les formes au gré de ses envies en les prenant dans l'album. Quant à l'histoire, elle est prétexte à deviner les animaux au fil des pages. 

Maranke Rinck et Martjin van der Linden sont mari et femme. Ils vivent à Rotterdam et ce n'est pas leur première collaboration. Martjin est graphiste et illustrateur. 

Dès 5 ans.

Chatangram
de Maranke Rinck
illustré par Martijn van der Linden
Kaléidoscope
2017.


mercredi 14 février 2018

Par amour



Quand les enfants dorment les parents lisent...

 

Juin 1940, ce sont les premiers jours de l’Exode, une période qui a marqué les gens qui l’ont vécue. Muguette et Emelie, deux sœurs, quittent leur domicile avec leurs enfants. Leurs époux ont été mobilisés au début de la guerre. Seules elles abandonnent leurs maisons et partent.


Durant la durée de la Seconde Guerre, nous suivons ces deux familles du Havre.  Dès les premières lignes, on est ému de les voir sur les routes, de sentir leur peur d’avoir quitté la ville. Elles essayent de protéger leurs enfants de la réalité de la mort de toutes les manières possibles. Sans se concerter, elles organisent une course pour que les petits ne voient pas les cadavres sur les talus. On est touché de les voir tenter de mettre à l’abri leurs familles. L'épisode du sacrifice de la poupée de Marline la benjamine, donnée à la fille de la fermière qui les recueille en échange d’un toit et de nourriture, est particulièrement émouvant.


Grand port de commerce, la ville va être bombardée de multiples fois. D’abord par les Allemands et plus tard sans relâche par les Alliés. Déjà confrontés à la pénurie de vivres et aux réquisitions de locaux, les Havrais doivent également subir la peur des bombardements et sans cesse se réfugier dans des abris. Pour la famille que nous suivons c’est une terreur supplémentaire. Les mères ne cessent de s’inquiéter pour leurs enfants.
 
Ce sont les femmes qui sont au centre du roman. Aux difficultés de la guerre s’ajoute la séparation. Les enfants doivent être évacués du centre-ville. Pour ceux de Muguette, soignée loin du Havre  par pneumothorax, ce sera l’Algérie et à la fin de la guerre, la fille d’Emélie sera envoyée à la campagne.







C’est par l’introspection que Valérie Tong Cuong  nous fait suivre le déroulement des événements  de la guerre au Havre. Les mères s’inquiètent des dangers permanents courus par leurs enfants. Quant à ces derniers, ils souffrent de voir leurs pères et mères dépassés par la guerre.






L’auteur nous fait vibrer à l’unisson de cette famille. En choisissant une ville en bord de mer, elle nous montre aussi les dégâts que les bombardements ont causés au sein des villes portuaires. Elle prend le parti de montrer les doutes que causent les frappes alliées, les incompréhensions face aux dommages causés dans des zones où seuls les civils sont touchés. En choisissant de montrer  le conflit du point de vue des citoyens, c’est aussi des portraits de civils qui ressemblent à tout le monde.



Valérie Tong Cuong est née en 1964. Elle est venue à l'écriture après avoir travaillé auparavant en entreprise dans le domaine de la communication et a jusqu'à présent publié une dizaine de romans. Elle a grandi en région parisienne mais c'est à sa mère d'origine havraise qui lui a donné l'idée de ce très beau roman.





Par amour
de Valérie Tong Cuong
Editions Lattès, 2017.
Livre de poche 2018.



mardi 7 novembre 2017

Monsieur Django & Lady Swing

Ce livre-disque nous propose une initiation au jazz tout en douceur grâce au récit de Bernard Villiot. L'histoire débute dans les rues de Paris où le jeune Léo, comme Django Reinhardt enfant, apprend le violon. Il est fasciné par "le maestro" ainsi que l'appelle son ami le maitre luthier chez lequel le petit garçon passe beaucoup de temps. Il fait sa connaissance chez ce dernier alors que le musicien vient y faire l'acquisition d'une guitare qu'il appellera Lady Swing.

Cette rencontre imaginaire entre l'enfant et Django nous emmène dans le Paris de l'entre-deux-guerres. Le jazz se joue dans des clubs. Léo va découvrir le  swing, assister à la rencontre entre Bella,  une jeune danseuse, et le musicien.
L'aventure de Léo nous emmène jusqu'à Londres. Le disque permet d'écouter seize standards du compositeur et, outre le swing, de découvrir des genres différents comme le be-bop ou  le jazz manouche qui est une des  particularités de Django Reinhardt.




Outre l'excellente qualité du disque, les enfants apprécieront le récit de Bernard Villiot qui nous entraîne dans les rues de Paris puis à Londres après un voyage en bateau. Notre petit violoniste n'a pas froid aux yeux et n'a qu'une passion, la musique. Il ressemble en effet beaucoup au jazziste enfant. Les rêves de Léo se  réaliseront puisqu'il sera remarqué par le maestro. Le dessin de Thibault Prugne met particulièrement en valeur l'ambiance de ces années où le jazz était joué dans les clubs et où les liaisons maritimes existaient encore.




The Amazing Keystone Big Band réinterprète ici les morceaux de Django Reinhardt. Il nous avait déjà offert une version jazz de Pierre et le loup en 2013 aux éditons Chant du monde et plus récemment le Carnaval jazz des animaux en 2015 chez Gautier-Languereau.


Dès 6 ans.

Monsieur Django et Lady Swing 
de Bernard Villiot
illustré par Thibault Prugne
mis en musique par the Amazing Keystone Big Band 
et raconté par Guillaume Gallienne.
Gautier-Languereau
2017.

lundi 18 septembre 2017

Mog et Bunny

Mog est une  chatte. Elle vit dans une charmante famille chez Monsieur et Madame Thomas qui ont deux enfants Nicky et Debbie. Elle  est l'héroïne d'une série d'albums célèbres en Angleterre qui compte dix-sept titres. C'est le troisième épisode des aventures de  cette minette qui arrive en France.


 
 La petite chatte est choyée par sa famille. Elle a même reçu en cadeau Bunny, un jouet pour chat dont elle ne se sépare jamais, un vrai doudou en résumé. Bunny est un petit lapin rose en peluche orné d'un ruban vert avec une jolie rosette. 






















 



Les facéties de  cette dernière accompagnée de son compagnon en peluche sont à mourir de rire. Le lapin en peluche est véritablement traité comme un doudou. Il est trainé partout, oublié aux endroits les plus insolites jusqu'au grand jour du barbecue dans le jardin. La pluie surprenant la famille au milieu du repas fait rentrer tout le monde précipitamment à l'intérieur. Mais  soudain on se rend compte que Mog a  disparu....

On aime l'ambiance familiale qui se dégage à la lecture de cet album. Mog traîne partout son lapin comme un petit enfant son doudou. Les enfants seront sensibles à cette affection du chat pour son petit lapin en peluche et se reconnaîtront dans la façon parfois cavalière qu'a l'animal de traîter son compagnon en peluche.

Pourtant ce doudou rose est symbolique dans l’œuvre de l'auteur. On connait davantage en effet Judith Kerr, auteur et illustrateur de cette série pour son roman Quand Hitler s'empara du lapin rose qui raconte la montée du nazisme en Allemagne et la fuite d'Anna  et de sa famille   jusqu'à Londres. Cette dernière a laissé derrière elle un lapin en peluche rose en quittant son pays. 


Ce roman largement inspirée par sa vie a fait connaitre l'auteur dans de nombreux pays. Mais installée à Londres elle est également un auteur reconnu  de livres pour enfants.  J'espère qu'elle le deviendra également en France et souhaite que le choix d'Albin Michel de traduire et de publier Judith Kerr la fasse connaître et aimer chez nous.

     Mog et Bunny
de Judith Kerr
Editions Albin Michel
2017.

jeudi 7 septembre 2017

Vive les pliages !

Vive les pliages! est parfait pour une première initiation à l'origami. Les activités présentées sont simples et ludiques. On découpe, on plie mais on déchire aussi et on colle. On joue d'abord avec les pirates. On leur confectionne des chapeaux, puis on réalise des bateaux puis des poissons...




Le cahier contient  la méthode ainsi que les feuilles à découper pour réaliser les décors. On trouve le matériel nécessaire au fur et à mesure  des pages. Il suffit d'avoir avec soi une paire de ciseaux et de la colle.




Les thématiques se succèdent assez vite. Cela permet aux enfants de ne pas se lasser. On fait un peu de patisserie. Pour décorer le gateau, on déchire des feuilles. Les couleurs et les imprimés sont très réussis. Il y a même une princesse et des fleurs à fabriquer. Il y a évidemment quelques animaux à réaliser. Éléphants et toucans vont se rencontrer dans la mare.





On a également beaucoup apprécié la construction de la ville qu'on a pu décorer d'immeubles et de maisons et ensuite dessiner quelques voitures dans les rues.



Cet ouvrage d'activité s'adresse à des enfants de maternelle qui débutent en pliage. Tout est très simple ; il s'agit d'abord de manipuler le papier que de faire de véritables origamis. Mais les décors réalisés sont très sympas et l'enfant appréciera le résultat de l'activité.

Dès 4 ans.


Vive les pliages
de Lazoo
Mila éditions 
2015.


 

dimanche 2 juillet 2017

Le Clown plus que rigolo

Il y a quelque temps, un cirque s'est installé près de chez nous et on a décidé d'aller assister à une représentation. Seulement bébé schtroumpf était malade le jour où on devait aller au spectacle. Alors comme on avait beaucoup parlé des attractions qu'on pouvait découvrir sous le chapiteau, je lui ai lu une histoire que j'avais à la maison. Dans le Clown plus que rigolo, on ne parle pas seulement d'un auguste (celui qui a un nez rouge et des vêtements bariolés) mais également des autres membres de la troupe puisque Cogito le héros de l'album fait le tour de tous les membres du cirque pour les interroger. Il se demande pourquoi il est "rigolo". Tour à tour, le magicien, l'équilibriste, l'homme le plus fort du monde et tous les artistes du cirque lui répondent. Pour le premier, c'est dû à son chapeau, pour le second cela vient de ses chaussures et ainsi de suite. 


Le Clown plus que rigolo est le premier album de Béatrice Deru-Renard. Professeur d'histoire, elle aime également jouer avec l'imaginaire. Dans cet album, elle a ajouté au récit une dimension philosophique puisque son héros se nomme Cogito, allusion au "Cogito ergo sum" de Descartes. Ce récit fait réfléchir sur la nature profonde de l'homme et fait la part des choses entre l'apparence et l'essence  de l'être humain.




Le voyage d'Oregon
de Rascal
illustré par Louis Joos
Pastel, 1993.
Pour cet album, l'auteur a collaboré avec Louis Joos, illustrateur dont on connaissait déjà le voyage d'Oregon. C'est un album plus ancien  qui met en scène dans les premières pages un clown qui travaille dans un cirque. On a comparé les héros qui sont tous les deux des "augustes". L'histoire diffère puisqu'on part dans un road-movie à travers toute Amérique jusqu'en Oregon.








de Stéphanie Ledu
illustré par Rémi Saillard
"Mes docs à coller"
Milan, 2012.





Pour préparer le spectacle, on avait déjà fait des autocollants le Cirque chez Milan dans la collection "Mes docs à coller".









Le Cirque
conçu par Laurent Galmot,
Collet, Bendjebbour & Marty
illustré par Alary & Rost
Edition Seven sept
2004.
J'ai retrouvé dans ma bibliothèque un vieux livre sur le cirque qui comportait un DVD qu'on a pu visionner. On en a profité pour feuilleter aussi le livre même s'il n'était pas adapté à son âge (Bébé schtroumpf a 5 ans). Il comporte des photos du monde du cirque ; il a été réalisé avec la collaboration de professionnels du cirque, notamment ceux du cirque Pinder.  C'est davantage un livre qui servira aux parents pour parler du monde du cirque aux enfants.







Sur le site la maternelle d'Elsa, on a trouvé  des activités à faire autour de l'album le Clown le plus rigolo. On a pu découper et remettre dans l'ordre les images de l'album, les colorier et les commenter à souhait.





Dès 5 ans.

Le Clown le plus rigolo
de Béatrice Deru-Renard
illustré par Louis Joos
Pastel
2001.